• Fa'ar Almadina

    Littéralement : la ville des rats. Une ville crée par des voleurs près d'une oasis, il y a bien longtemps.

    Maintenant, c'est surtout le repère des trafiquants, des esclavagistes et des contrebandiers.

     

    Image result for tuto deviantart desert

    le cirque

    les ruelles


  • Commentaires

    1
    Mardi 27 Novembre 2018 à 21:00

    (je te laisse poster le premier message ? Comme je ne connais pas du tout…) 

    2
    Mardi 27 Novembre 2018 à 21:10

    (Soit. ^^)

    Au détour d'une barrière rocheuse, le groupe s'engouffra dans une faille qui se prolongeait en défilé sur une dizaine de mètre. A la sortie, un surprenant spectacle les attendait.

    Une cité de sable et de pierre, une ville cachée dans les dentelles rocheuses, dressant ses tour et ses bâtisses hétéroclites au milieu de ce paysage dévasté.

    Juste à côté de la ville, on pouvait toutefois remarquer une foisonnante concentration de verdure. Une oasis, une source d'eau pure dans ce désert desséchés. Qui expliquait qu'autant d'hommes puissent rester cachés sans approvisionnement de l'extérieur.

    Pas de remparts à la ville, pas de garde. La troupe s'y engagea par une large ruelle (du moins, relativement large en comparaison avec les autres).

    3
    Mercredi 28 Novembre 2018 à 08:12

    Elfryne n'en revenait pas. Comment pouvait-on construire des choses aussi hautes et impressionnantes mais en même temps ignoble ? Les rues étaient si étroites qu'elle avait déjà l'impression d'étouffer entre les murs. Aucun endroit ne lui inspirait donc confiance ? Elle était un chien perdu au milieu d'une meute de loups artiques. 

    4
    Mercredi 28 Novembre 2018 à 13:32

    Les gens qu'ils croisaient les regardaient souvent d'un drôle d'air, et parfois les montraient du doigt. L'homme aux yeux gris ne baissait même pas les yeux sur ces gens : toujours à cheval, il regardait droit devant lui et se dirigeait sans hésitation vers le centre de la ville. Enfin il s'arrêta au porche d'un petit bâtiment, à côté d'un escalier relativement large qui descendait vers les entrailles de la roche. Là, il donna l'autorisation de mettre pied à terre.

    5
    Mercredi 28 Novembre 2018 à 17:23

    Elfyne regardait ces personnes les pointer du doigts. Elle ne baissa pas non plus le regard et les regardait en retour de la haine, du dégoût (de la peur bien cachée) et un poil de curiosité. 

    Enfin, ils s'arrêtèrent. La femme ne cacha pas son soulagement cette fois tellement il était bon de retrouver ses appuis stables et bien plus confortable. 

    6
    Mercredi 28 Novembre 2018 à 17:55

    Les chevaux furent confiés à des sortes de palefreniers. Deux des quatre hommes accompagnateurs restèrent en haut, tandis que deux autres restaient avec l'homme aux yeux gris et les deux femmes. Ils descendirent les escaliers.

    (Suite dans le cirque, voire carrément les coulisses.)

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :