• Océan houleux

    C'est l'océan du sud, où l'on trouve des animaux marins coloré, des dauphins, et des poissons volants. Certains marins parlent aussi de krakens, mais c'est souvent le soir dans une taverne après leur cinquième verre de rhum.

    (pour participer ici, écrire le nom du bateau sur lequel le personnage navigue entre // en début de commentaire)

    (les bateaux)


  • Commentaires

    1
    Mercredi 1er Février 2017 à 12:57

    La vierge du cap flottait bravement sur l'eau. Pourtant, les vagues commençait à ce faire forte, et entraînait la petite embarcation dans un courent à une vitesse effrayante . Sicarius la laissa faire .. Résister aurait été inutile . Le jeune homme chercha des dauphins du regard . Il n'en vit pas . C'était bon signe . Il jeta une corde à neufs dans l'eau . 1,2,3 .. Il tourna le gouvernail vers la droite . Et c'est ainsi qu'il arriva jusqu’à son île, ignoré de tous . 

    2
    Samedi 11 Février 2017 à 11:34

    Pixie ce laissa couler doucement .. Elle n'en pouvait plus . Les vagues était petite à cet endroit si mais sa faisait quand même une heure qu'elle nageait sans interruption .Elle chercha des yeux un rocher rose, un de ses repères . Elle le trouva bien vite, s'accrocha avec ses main et ses pieds nus et souffla et poussa une sorte de barrissement .. Sous l'eau . Aussitôt un dauphin noir arriva en soufflant des ondes de joies . Il bondit vers elle et ce mit à tourner autour d'elle à toute vitesse, comme un petit chien . Pixie le calma du mieux qu'elle pus, et posa sa main sur son front, puis vers la direction de Sableblanc en faisant un signe : nager . Le dauphin fit un petit roulé boulé joyeux, et ce positionna sous elle, montrant qu'il acceptait de la transporter . La jeune fille s'accrocha à son aileron, et le dauphin remonta comme un fou à la surface, pour faire un énorme saut périlleux .

    -" Hé là  !" eut elle le temps de crier . Mais le dauphin avait compris que ce n'était pas l'heure de s'amuser . Il partit comme une fusée vers Sableblanc .

    3
    Mercredi 22 Février 2017 à 23:05

    slitch . Sploutch . Les bruits répétitif de quelques chose qui sors et qui retombe dans l'eau . Un dauphin . Sur son dos, Pixie . Une Piixie à l'air soucieux et pressé . Ce n'est pas le même dauphin qu'elle a trouvé cette fois . Celui çi, elle ne le connaissait pas . C'est un petit jeune rapide comme le vent, mais très joeur . A toute vitesse ils foncent vers le repère de Sicarius .

    4
    Jeudi 23 Février 2017 à 08:45

    Sicarius arriva avec son bateau, le guidant savamment à travers les vagues .

    5
    Jeudi 23 Février 2017 à 08:51

    Pixie était là depuis pas mal de temps . Elle avait bien trouvé des dauphins, mais certain, les plus vieux, ne voulaient pas d'elle, femme poisson ou pas .  Alors, pour les calmer, elle ce mit à sauter hors de l'eau avec eux, à jouer et à danser sur les vagues . Deux dauphins surtout s’amusait bien avec elle .. Mais de là à tirer la chose qui flotte ..Pixie soupira . Bon . Très bien .Elle fit des ronds et des gestes, dans l'eau . Finalement les deux mammifères acceptèrent de la suivre .. Elle ce dirigea vers le bateau, attrapa les cordes, et les donna aux deux jeunes, qui les attrapèrent dans leurs bec fin . Pas question de mettre sa autour de leurs cou puissant . Pixie eut juste le temps de monter dans la barque, et les dauphins commencèrent, poussé par le vent, à tirer le navire, qui partit à grande vitesse . La jeune fille poussa un soupir de soulagement .

    6
    Jeudi 23 Février 2017 à 08:52

    Sicarius admira pendant un moment les beaux animaux plonger et ressortir de l'eau avec grâce .

    -" Tu leurs à dit quoi au juste pour qu'ils acceptent ? "

    7
    Jeudi 23 Février 2017 à 08:53

    Pixie pris un air renfrogné .

    -" Je leurs ait promis que je jouerait avec eux toute la semaine suivante . " grogna t-elle .

    8
    Jeudi 23 Février 2017 à 08:54

    Sicarius ne put s'empêcher de rire . Pas très longtemps, mais il avait quand même rit !

    ( Je doit quitter . à dans deux jours ! )

    9
    Jeudi 23 Février 2017 à 08:54

    (A dans deux jours Tala ! )

    10
    Jeudi 23 Février 2017 à 10:42

    (Je croyais que Pixie était élémentaire d'eau, pas psychique ?)

    11
    Samedi 25 Février 2017 à 13:52

    (Elle fit des ronds et des gestes, dans l'eau .Elle ne parle pas vraiment, mais elle connait un peu comment communiquent les daupfins . Du coup elle arrive souvent à leurs faire comprendre ce qu'elle veux . )

    12
    Lundi 27 Février 2017 à 12:47

    La vierge du Cap (( beau nom au passage ^^ ) fila dans une gerbe d'eau vers l'île de Sicarius . Brusquement la vague qui faisait avancer l'embarcation retomba dans l'eau, dans un grand bruit . Pixie ce retourna vers Sicarius . Elle était blanche comme un linge, mais restait droite quand même .

    -" Je ne peux rien faire plus avant . Il faut que je me repose .. " elle ce leva, et ce coucha aussitôt contre un bord du bateau, ou elle s'endormit presque aussitôt .

    13
    Lundi 27 Février 2017 à 12:49

    (Merci ^^ )

    Sicarius sourit . Pixie restait, jusqu'au bout, digne et fière . Il la regarda s'allonger, et pris la barre . Dans une vingtaine de minutes, ils serraient arrivés .

    14
    Mardi 23 Octobre à 21:05

    L'Epervier quitta le port clandestin de l'île volcanique en même temps que la marée. Les pirates avaient été tout juste dans les temps, avaient dû se presser plus que d'habitude à cause du retard prit pour l'expulsion de "la folle".

    Le voyage ne devait durer que quelques jours vers le nord avant d'atteindre Fa'ar Almadina, ou du moins les côtes les plus proches de cette ville de trafiquants. Ce qui arrangeait bien Zamarrid, car le voyage avec cette cargaison si particulière n'allait pas être de tout repos. Ni elle ni son équipage n'avaient d'expérience dans la traite des esclave et l'organisation n'était pas optimale. Les marins se retrouvaient pratiquement à côtoyer les prisonniers à fond de cale, ce qui les forçait à une hygiène optimale pour ne pas créer d'épidémie qui se transmettrait aux pirate. Quand à la nourriture, moins elle avait à en donner mieux c'était, donc le séjour le plus cour possible arrangeait bien la capitaine. Il fallait tout de même leur donner un air avantageux si elle voulait les vendre à bon prix et en tirer un bénéfice suffisant pour couvrir ses dettes.

    15
    Mercredi 24 Octobre à 08:44

    Eldfyne était du voyage. Ligotée main et cou dans la cale, elle ruminait. On va rentrer. On va rentrer. se borna t-elle en imaginant plusieurs multiples moyens. La première étape était sans aucun doute de s'échapper. A côté d'elle, un jeune homme craqua et versa une larme de peur. 

    - Eldfyne.... Que va t-il nous arriver maintenant ? Chuchota t-il. 

    La Moun An'ala tourna son regard perçant sur lui et réfléchi un instant en repensant à un récit entendu quand elle était toute jeune enfant. 

    - Nous allons passer de main en main. Les habitants vont nous faire travailler et nous frapper. Ils vont s'imaginer être supérieur. Répondit-elle on ne peut plus franche. Mais voyant le visage du jeune se décomposer, elle ajouta. 

    - mais on va rentrer a la maison. 

    Cette fois, c'est un homme qui se manifesta. 

    - Comment ? Si on reste enchainé ainsi, on ne pourra jamais ! 

    - Si ! C'est possible. 

    Elle se mit a genoux. C'était une manière de montrer que ses paroles allaient être réfléchies. Elle surplombait le groupe de Moun An'ala. 

    - Quand j'étais toute jeune enfant, nous nous faisions capturer tout autant. Vous le savez très bien les adultes. Un jour, un de nos congénères est revenu comme par miracle. Il a entamé un long recit de son aventure. Ceux qui étaient là se souviendront sûrement. Il a été battu injustement, sans rien pour se défendre, il a travaillé en faisait des choses que nous ne soupçonnons pas et tellement longtemps qu'il a crut tomber de fatigue. Mais en lui murissait toujours le plan d'évasion. Il réfléchissait, observait et un jour s'est enfuit. Apparemment, c'est très très risqué car si on nous rattrape, on nous frappe encore a mort cette fois. Ils n'ont que faire de nos vies. Prenez gardes. Mais il a réussit et est rentré. Ne perdez jamais espoir. On sera sûrement séparé une fois sur terre, envoyé dans des endroits différents et inconnu. Mais nous sommes des Moun An'ala ! La force des dragons de notre île reste auprès de nous. 

    Elle s'assit a nouveau et prit dans ses mains le visage du jeune homme. 

    - Ça va être très compliqué, et, même si je le voulais, on sera séparé. Mais bats-toi. Ce n'est pas impossible. 

    Elle se tourna vers le reste du groupe, qui ne disait plus rien. Sa tête restait fièrement levée. Malgré les courbatures de sa position inconfortable, la chaleur écrasante qu'il faisait, mélangée à l'humidité étouffante. Elle n'avait pas eu peur de parler a voix haute, car de toute manière, la plus grande partie de l'équipage ne parlait pas leur langue et ils étaient seul pour le moment. Maintenant, elle gardait une impression de confiance afin que sa présence rassure le reste du groupe. Eldfyne était une personne écoutée dans la tribu et son tatouage est gros. Le fait qu'elle se retrouve avec eux les rassurait déjà. Mais que se passera t-il ensuite ? 

    16
    Mercredi 24 Octobre à 10:32

    La majorité de l'équipage était sur le pont pour le contrôle du navire. Seuls quatre hommes étaient encore en cale, pour surveiller les esclaves aussi bien que pour se reposer en attendant leur tour.

    Ils regardèrent quelques temps les "sauvages" parler dans cette langue inconnue. Finalement, l'un d'eux perdit patience et se leva.

    - SILENCE ! C'est pas un salon de commères ici !

    17
    Mercredi 24 Octobre à 10:38

    Elgryne crutches sursauter quand le matelot brailla. Elle se tourna en un bon et se leva comme pour lui faire manger sa langue mais les liens la retirent de s'approcher. Son cou s'étrangla un peu et ses mains, ligotées devant furent tirer vers l'arrière. Sans avoir comprit, le ton de l'homme disait beaucoup. Elle le fusilla de son regard gris perçant. 

    - Mort a vous. Articula t-elle d'un ton tout aussi dur, sachant très bien que l'homme n'allait pas comprendre. 

    18
    Mercredi 24 Octobre à 10:38

    (est ce que je peux inscrire une petite chinoise venue d'ailleurs ayant la connaissance des arts martiaux ?)

    19
    Mercredi 24 Octobre à 10:45

    (Uhum... Ça ouvre à la réflexion...

    Ey, pourquoi pas ! Je m'étais longtemps demandé ce qu'il y avait à l'est d'Ethanor, après Boiscendré. Des contrés sauvages et inhabités, sans doute, pour que nul homme n'ait cherché à les coloniser... mais encore après ? Nos pauvres scientifiques sont persuadé d'un monde plat, fini, dont ils connaîtraient déjà tout... Remettons un peu en cause leurs principes, ça ne peut pas leur faire de mal ! money)

    Effectivement, le pirate ne comprit rien de ses quelques mots, mais le ton hargneux lui suffit. Il s'avança et la gifla violemment pour la faire basculer en arrière.

    - Ça suffit, esclave.

    Un autre, derrière, fit remarquer avec hésitation :

    - La capitaine... avait dit de ne pas les abimer.

    - Ça ne l'abime pas, ça la remet juste en place. Si on ne leur fait pas comprendre rapidement qui commande ici, ça va dégénérer.

    20
    Mercredi 24 Octobre à 11:04

    ( cool ! Un monde un peu oriental du coup ? Mais pas pollué comme on le connait maintenant.. non, avant ! Ça devait être si beau !) 

    La femme s'y attendait presque. Mais la force la fit basculer en arrière, tout de même. Elle retomba a genoux et serra les dents. Pour rassurer le jeune homme qui la regardait horrifié, elle lui lança un rapide clin d'œil malgré la douleur qui lui lançait dans la joue. Qu'on se batte de manière égale, tu vas voir ! elle porta a nouveau son regard sur lui et se releva a nouveau, sans tirer sur les cordes cette fois. Grande qu'elle était, elle faisait au moins un front de plus que pirate. 

    - Barbares. Nous vous aurions capturer dans notre forêt, ça aurait été vous les esclaves. Continua t-elle en fronçant les sourcils, prêt a éviter une nouvelle frappe cette fois. Elle se disputait d'ailleurs de n'avoir pas vu arriver celle qu'elle venait de se prendre. 

    21
    Mercredi 24 Octobre à 11:29

    (Bien sûr, un orient médiéval ! J'avoue que je connais beaucoup moins cette partie du monde que l’Europe et même que le Moyen-Orient (sauf la Mongolie parce que *fauconerie*)... Mais bon, on est dans un univers inexistant et totalement inventé, donc on s'en fiche ! Une simple inspiration est déjà pas mal... et si tu as certaines connaissances, fais-toi plais' !

    Surtout si tu fais le premier personnage venu de "la-bas". Tu préfères une arrivée accidentelle (tempête/naufrage, fuite de quelque chose, perte...) ou voulue (expédition...) ?)

    Encore une fois, l'homme ne comprit rien de ce qu'elle disait. Mais il n'aimait pas cette façon d'être regardé de haut par ce qui aurait dû être une soumise.

    - Assis.

    Le ton sec accompagné d'un signe impératif du doigt devait être assez clair malgré le barrage de la langue.

    22
    Mercredi 24 Octobre à 11:46

    ( Je n'ai pas de grandes connaissances non plus.. Mais comme tu dis, c'est inventé ^^ Je vais quand même me documenter pas mal dessus, pour ne pas faire la zozote en faisant mon personnage. Tu regarderas mon compte Pinterest d'ailleurs sur "endroit" j'ai plein d'image paysage faisant un peu oriental si ça t'intéresse ;) Sinon, faut que j'y réfléchisse mais je partais peut-être sur une expédition interdite de là-bas qui aurait conduit mon personnage à Ethanor. Après, à voir si elle a une petite suite ou non…) 

    Elfryne ne s'exécuta pas. Dans la tribu, les gros tatouages n'étaient pas des soumis et elle avait vitre prit l'habitude. Elle releva le menton, et fit non de la tête. Le doigts et le ton sec de l'homme lui faisait comprendre ce qu'il voulait mais elle était décidée à ne pas écouter.

    - Je m'assois si je veux, ce n'est tout de même pas vous qui allez décider d'une si petite chose. Je sais que vous voulez tout commander mais vous n'allez tout de même pas aller jusqu'au point de décider de la posture que je veux prendre. Si je veux me coucher, m'assoir ou me mettre debout.

    Son ton était dédaigneux, hautain malgré les attaches de chiens qui la rabaissait au stade d'animal. Mais pour elle, qui avait vécu comme "animal sauvage", il n'y avait aucune différence entre les espèces. Elle ne comprenait d'ailleurs pas le concept d'humain et animaux. Il y avait juste humain, tigre, chat, oiseau. Enfin, l'humain n'était pas une grande catégorie et les autres races une autre dites "animaux" mais l'humain était une race de la catégorie animal.    

    23
    Mercredi 24 Octobre à 12:00

    (Bon, c'est pas tout ça mais en plus je vais devoir faire une carte. cry 

    Nan, mais c'est bien, ça m'entraînera. Pas comme si je devais en faire plein pour Aurorès quoi. ^^'

    Je pense que pour les lieux, je les ferais au fur et à mesure qu'ils seront découverts. Si il sont découverts un jour. Ethanor et ses environs regorgent déjà de tant de mystères... Mais merci pour tes propositions sur Pinterest, je pense que ça pourra être bien utile un jour !

    Avec cette nouvelle région, il est vrai que ça fait toute une culture à inventer. Un projet commun ???? *_* (oui, je sais que tu as déjà un projet de RPG mystérieux, mais ça ne devrait pas être SI long que ça de donner quelques bases d'un empire inspiré de l'Orient médiéval ?))

     

    La tirage incompréhensible de la femme laissa le marin de marbre. Le refus de coopérer, par contre, attisa son caractère facilement emporté.

    - Toi, je sens qu'il va falloir te dresser...

    Il levait la main pour la frapper à nouveau, mais un deuxième homme s'avança pour l'en empêcher.

    - Non, ce n'est pas notre problème. On les transportes quelques jours, on les vend en bonne santé, et le reste c'est l'affaire des acheteurs. La capitaine a été très claire là dessus.

    - Toi, je t'ai rien demandé.

    Les deux hommes se fusillèrent du regard. Eux qui jouaient tranquillement aux cartes il y a tout juste dix minutes semblaient prêts à se jeter à la gorge l'un de l'autre. Les deux autres, hors du conflit, échangeaient des regards inquiets.

    24
    Mercredi 24 Octobre à 12:18

    ( Oh t'en fais pas pour mon RPG… Je ne sais pas si j'aurais le courage. Enfin non, le temps. Enfin, je pourrais faire les deux sans soucis alors. OH BAH OUI Alors ! un projet commun *-*. 

    Faudrait quand même avoir une idée du continent et de ses paysages pour le faire découvrir non ? Mais tu as raisons, il faudrait déjà qu'Ethanor s'en intéresse pour le faire. Sinon, ça serait du temps de perdu… Et comme tu dis, déjà que son continent en lui même reste mystérieux et en plus avec celui d'outre mer ! ahah. 

    Je m'occupe de cette fille et de développer mes connaissance orientales juste après ma fiche révision sur Voltaire et Candide… ) 

    Eldfyne avait bandé ses muscles pour éviter la frappe mais un autre homme empêcha son ami de le faire. Elle se détendit un quelque peu et observa ce nouvel intervenant. Son ton plus calme et non agressif la mit un quelque peu en confiance, bien qu'elle ne comprit pas les paroles. Son visage s'adoucit. Elle leva les mains, pour montrer qu'elle cessait également l'affrontement et se rassit. 

    25
    Mercredi 24 Octobre à 12:30

    (Vouiii ! Je propose que quand ça se précisera, on mette tout ça ici avec les îles et la Tamarie. Parce qu'il n'y a plus beaucoup de place sur le blog d'Ethanor et que PAS QUESTION de faire un énième blog pour du beurre.

    Du coup elle pourrait arriver aussi bien par terre par la forêt que par mer par... où tu veux. Bonne chance !

    Hou, ça sent les textes du BAC ça... je me trompe ?)

    Par dessus l'épaule de son interlocuteur, le deuxième homme vit que la femme s'était assise.

    - Tu vois ? Pas besoin de frapper comme un malade, c'est pas comme ça qu'on obtient ce qu'on veut.

    - On est des pirates, grommela l'autre avec mauvaise humeur, pas des diplomates.

    - Ouais bah justement. Garde tes muscles pour les abordages et laisse ces esclaves tranquilles. Déjà c'est pas notre boulot, et ils vont suffisamment souffrir une fois vendus.

    - On dirait que t'as pitié d'eux. Tu fonds ou quoi ?

    Le ton moqueur du premier agaça le pirate qui lui tourna le dos dignement.

    - J'ai un cerveau, c'est tout. Contrairement à certains.

    Les deux autres avaient résolument ignoré la joute verbale et continuaient leur partie à deux comme si de rien était. Seuls leurs mâchoire crispée et leurs muscles tendus montraient qu'ils étaient prêts à réagir en cas d'explosion de violence. Explosion qui ne vint pas, fort heureusement.

    26
    Mercredi 24 Octobre à 14:17

    (Si c'est ça… sleep mais je n'arrive pas à me concentrer ni me motiver c'est horrible…. J'ai tellement de trucs a faire. Tu fais comment dans ce cas toi ?) 

    (je n'ai plus rien à dire si ce n'est qu'ils attendent en silence…) 

    27
    Mercredi 24 Octobre à 14:32

    (J'ai aussi masse de travail en plus d'un projet pour l'anniv' de ma sœur... J'avoue que j'ai du mal à m'y mettre. C'est pour ça aussi que j'ai laissé tomber l'Inktober : ça faisait trop.

    L'idéal, c'est de se forcer une fois par jour a avoir un temps (une heure ou deux, selon la quantité de travail) ou tu ne te permet QUE ça. Quitte à avoir une montre à côté pour vérifier. Ca demande un effort de volonté, mais une fois qu'on est dedans c'est lus facile. En tout cas, pour moi, ça marche. A peu près.)

    (Du coup pas le temps de répondre tout de suite, je le ferais dans la journée. Si tu veux répondre quelque part, il y a Diamantis ou Ekmhal... sarcastic)

    28
    Mercredi 24 Octobre à 14:45

    (oh zut.. J'y vais ! 

    d'acc merci. Je vais partir au cheval de toute manière) 

    29
    Mercredi 24 Octobre à 16:31

    Les équipes tournèrent dans la journée. D'autres hommes remplacèrent ceux du matin, sans qu'à aucun moment il n'y ait moins de trois hommes pour surveiller les esclaves.

    En guise de nourriture leur fut servit du pain sec et de l'eau, et à aucun moment les esclaves ne pouvaient connaître l'heure de la journée ni depuis combien de temps ils macéraient à fond de cale. Car nulle lumière autre que celle des bougies de leur parvenaient : même la trappe qui s'ouvrait sur le pont n'était pas dans leur champs de vision. Unique indication possible : la concentration de marin dans la cale qui augmentait brusquement après la tombée de la nuit. Le bateau était à l'ancre, et seuls quelques marins étaient de garde. Certains restaient à boire sur le pont, mais après leurs deux journées d'arrêt à festoyer, la majorité d'entre eux préféraient le repos.

    30
    Mercredi 24 Octobre à 20:17

    Eldfyne avait encore rouspété devant la nourriture mais évidemment, ça ne servit à rien. La journée fut plutôt calme en fin de compte puis, l'activité du bateau se calma, s'apaisa. Leur informant que la nuit était tombée. 

    - Eldfyne. Pourquoi n'asseyons nous pas de nous évader maintenant ? demanda une femme.

    - Pour allez où ? Entendez vous quelque chose d'autre que le rire insupportable de ceux qui boivent là-haut ? Ca ne mènerait à rien, nous sommes au milieu de la mer. Non, ce n'est pas le bon moment. Essayez de dormir maintenant, on ne viendra pas nous embêtez, c'est plus calme. Profitez-en pour bouger discrètement, chacun votre tour pour essayer de vous installez un peu mieux. proposa t-elle.  

    31
    Mercredi 24 Octobre à 20:27

    Le lendemain matin fut marqué par une activité décuplée à bord du navire. Au prisonniers, ils fut servit de l'eau en début de matinée, sans nourriture pour le moment. Zamarrid espérait arriver au plus vite à proximité des points de rendez-vous entre trafiquant pour se débarrasser de son encombrante cargaison. Déjà, plusieurs bagarres avaient faillit dégénérer entre ses hommes nerveux. Ils avaient la trempes de pirates, pas d'esclavagistes ! Et ce, quelque soit leur avis sur les humains qu'ils transportaient à fond de cale.

    Pour éviter les patrouilles, elle ne longeait pas tout à fait la côte. Elle s'en était d'abord éloignée au point de ne plus la voire à l'horizon, à plusieurs kilomètres vers la pleine mer. Les voiles blanches étaient pour le moment hissées, apparence classique de navire marchand innocent. D'après ses calculs et si le vent ne tournait pas, en naviguant de nuit se soir là, il y avait moyen d'atteindre leur destination le lendemain au soir. D'ici là, ils devaient juste veiller à éviter les mauvaises rencontres.

    32
    Mercredi 24 Octobre à 20:47

    Le petit monde s'était réveillé peu à peu. Pour le moment, malgré la crainte du futur inconnu et surement douloureux et malheureux, la nuit inconfortable les avait un quelque peu détendu. Eldfyne n'avait pas voulu dormir mais le silence et le calme m'avait fait plongé quelques heures. Aux moindre mouvement, elle sursautait. Buvant l'eau sans rechignée, tous attendaient la suite avec appréhension 

    33
    Mercredi 24 Octobre à 20:59

    La journée fut tout aussi longue et monotone que la précédente. Le même repas leur fut servit, et le même roulement des gardes se passa au fil des heures. Cette fois, aucun indice ne put leur indiquer le passage de la nuit, car le bateau poursuivit sa route. Les marins se relayaient à toute heure, si bien que certains avaient fait une longue sieste l'après-midi pour être frais et dispos au cour de la nuit.

    Zamarrid, elle, s'était couchée avec le soleil. Elle n'était pas infatigable et ne pouvait tenir deux jours sans dormir avec toute l'énergie qu'on demandait d'un capitaine. Elle s'autorisa donc sa nuit de repos durant laquelle son second veillait au grain, et le lendemain elle le laissa se reposer pour prendre sa place sur toutes les tâches à bord.

    Pour se diriger à l'aide des étoiles et de la boussole, elle lui faisait confiance. Elle ne l'avait pas choisit pour rien, et s'en félicitait encore. Le vent n'avait pas faiblit, et elle espérait avec de plus en plus de certitude arriver au début de se troisième soir.

    (J'accélère un peu le mouvement, vu que la traversée risque d'être assez longue et monotone si on se farcit tout les détails...)

    34
    Samedi 3 Novembre à 06:45

    (mais... Mais j'avais répondu !) 

    Elfra ne disait plus rien et restait sagement assise. La fatigue plombait le tas de pauvres gens. Qui attendaient, peut être et étrangement, la fin de cet horrible voyage en mer. 

    35
    Samedi 3 Novembre à 10:03

    Enfin, Zamarrid réunit son équipage sur le pont. Deux d'entre eux restaient toujours dans la cale pour surveiller les esclaves, mais la trappe restait ouverte, si bien qu'ils pouvaient vaguement entendre le bref discourt.

    - Nous allons arriver avant le coucher du soleil à notre destination. Je vous demanderait de dresser la voile noire, car nous allons y rester au moins toute une nuit et nous ne devons pas être pris par les autorités locales. C'est une zone très surveillée à cause du... trafique régulier. Nous resterons le temps qu'il faudra pour vendre tout les esclaves. D''ici là, je compte sur vous pour ne pas poser de problème avec nos commanditaires et de garder patience. Ce sera, je l'espère, la dernière fois que nous pratiquons ce genre d'activité. Une fois nos dettes payées, nous pourrons retourner à l'Île Pirate et retrouver notre bonne vieille piraterie. Je me suis bien fait comprendre ?

    Un "oui capitaine" tonitruant et général répondit, un poil ironique de la part de marins sanguinaires et illettrés.

    Les voiles furent changées, et ils approchaient de la zone d'amarrage. Il devaient la trouver avant la nuit, sans quoi il n'auraient aucune chance jusqu'au lendemain.

    36
    Samedi 3 Novembre à 13:05

    Elfryne avait tendue l'oreille mais s'était résolue a laisser tomber : elle ne comprit pas un mot de ce qui se disait. Cependant, la réponse enthousiaste générale lui fit penser a la fin du voyage. Et le nouveau mouvement du bateau, bien moins paisible, lui confirma ses soupçons. 

    - Nous allons bientôt être séparé, je pense. Mais retenez ce qu'on a dit. Moi, je vais essayer de leur faire rater leur trafic et leur faire regretter ... 

    37
    Samedi 3 Novembre à 13:14

    (on continue... bah, dans le désert vu qu'on a pas de lieu alternatif ?)

    38
    Samedi 3 Novembre à 16:37

    (Je te suis, je connais pas du tout)

    39
    Samedi 3 Novembre à 16:53

    (C'est bon pour moi.)

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :