• Palais royal

    Palais royal

    Un chef d’œuvre architectural, tout d'or et de marbre. Mais pour y rentrer, il faudrait être un courtisant, ou un ambassadeur.


  • Commentaires

    1
    Mercredi 18 Janvier 2017 à 17:15

    ( je ne vois pas l'image, c'est normal ?)

    2
    Mercredi 18 Janvier 2017 à 17:17

    Ho... elle s'affichait avant, il me semble... merci de m'avoir prévenu.

    3
    Mercredi 18 Janvier 2017 à 17:21

    ( je t'en pris)

    4
    Mercredi 27 Juin à 12:46

    Entre-temps, Lewis s'était changé et avait revêtu une tenue plus prestigieuse, qu'il avait soigneusement entreposé dans son sac. Son esprit était concentré sur la tactique à emprunter pour obtenir le plus de chance à faire céder ce mystérieux gouvernant dont il ignorait encore presque tout ; évidemment, il avait fait ses 'petites' recherches. Il avait crû comprendre qu'il aimait tout ce qu'il se rapportait à la richesse. Heureusement pour lui, il avait trouvé juste d'apporter un petit coffre, qu'il avait rempli de rubis, principale richesse de Sombreval, sans compter les marais salants, bien qu'ils furent moins important que ceux de Tetrefort. En plus du joli discours qu'il lui ferait en modifiant très légèrement les valeurs de Sombreval tout en prenant le soin que les choses gardent le même sens, il pourrait leur offrir le premier cadeau, qui servirait à les attiser avec lui, en leur promettant qu'ils en auraient davantages si ils suivaient leur cause, si les choses se passaient mal. Pour les payer, ils n'auraient qu'à dépêcher quelques ouvriers et le tour serait joué. 

    Il préféra cependant ne pas considérer la partie comme gagner d'avance. Le plus dur restait encore à faire, et il ne pouvait connaître d'avance la réaction du roi. 

    Il se présenta à l'entrée du château, où il annonça son arrivée en tant qu'ambassadeur auprès les gardes, qui le laissèrent bientôt passer après une courte fouille, et lui prièrent d'attendre un autre garde spécifique, qui le conduirait alors auprès du souverain. 

    5
    Mercredi 27 Juin à 13:07

    En fait d'attente, Lewis dû rester près d'une demie-heure dans le vaste hall du palais. De nombreuses personnes allaient et venaient, vêtues de riches parures et de soie légère, mais personne ne lui adressait le moindre regard.

    Enfin, un homme arriva et marcha résolument vers lui. Grand en taille, mince et droit comme une lance, avec les cheveux noirs et la peau cuivrée de la plupart des Tamariens. Un nez aquilin, une barbe taillée de frais et un petit turban bleu sombre assortit à ses habits de belle coupe.

    - Vous êtes l'ambassadeur d'Ethanor ?

    Il avait parlé dans la langue d'Ethanor, avec toutefois un accent marqué de Tamarie. La question était purement pour la forme : Lewis tranchait incroyablement dans le décor avec sa peau pâle.

    (d'ailleurs, son visage est-il visible ?)

    6
    Samedi 25 Août à 14:22

    (Jolie Lune ? Tu joues toujours ici ?)

    7
    Lundi 12 Novembre à 19:18

    (je prends le relais donc) 

    Lewis regarda l'homme avec soulagement. En plus il parlait Ethanor. Tout lui souriait pour le moment. Il fit une révérence mesurée devant l'homme 

    - Parfaitement. Et vous êtes ? 

    8
    Lundi 12 Novembre à 20:49

    - Hakim. J'ai déjà été ambassadeur auprès de votre roi à Ethanor.

    Il le parcouru du regard de pied en cape et nota :

    - On ne vous attendait pas si tôt. Vous avez pratiquement une semaine d'avance.

    9
    Lundi 12 Novembre à 21:20

    - La ponctualité et la rigueur sont des règles de là où je vient. Mais pardonnez mon avance, le temps presse de la où je viens. Répondit-il posément. Pour sa part, rien ne pressait mais il savait que derrière, Rey l'attendait de pied ferme et que sa mission était cruciale. 

    10
    Lundi 12 Novembre à 21:36

    - Le temps presse, dites-vous ?

    La Tamarie n'était pas forcément au courant des guerres intérieur de son homologue commercial. Tant que les affaires, justement, n'étaient pas impliquées...

    - Mais attendez, vous pourrez parler de tout cela devant le sultan. Il vous attend.

    11
    Mardi 13 Novembre à 07:31

    Lewis le suivit sans plus de mots. Il se dit que l'accueil ici était un plus qu'il allait falloir prendre en compte. Une bonne angoisse s'empara de lui. Darkus comptait sur lui, il n'avait pas a l'erreur. 

    12
    Mardi 13 Novembre à 08:18

    Le Tamarien marchait à grands pas dans les longs couloirs de marbre blanc. Arrivé devant une imposante porte couverte de feuille d'or, il fit signe à Lewis.

    - Attendez là. Je vais vous annoncer.

    Il frappa à la porte trois grand coup qui résonnèrent mollement autour d'eux.

    13
    Mardi 13 Novembre à 08:27

    Lewis s'arrêta. Il ne savait pas comment est ce qu'il fallait saluer le sultan ici. Comment est ce qu'il allait le recevoir. Si c'était une personne accueillante où qui allait le renvoyer chez lui quoi qu'il dise. Mais il savait une chose : c'est qu'il fallait le prendre par son intérêt. 

    14
    Mardi 13 Novembre à 21:09

    Hakim entra en premier et quelques paroles furent échangées en Tamarien. Il fit signe à Lewis d'entrer.

    - Notre sultan parle peu votre langue d'Ethanor. Je servirai d'interprète.

    Dans la pièce, tout était d'or, d'azur et de marbre. Bien que les fenêtres ne soient pas très large, l'endroit était parfaitement éclairé dans tout ses recoin par une sorte d'imposant lustre qui brillait de lui-même. Enchantement, probablement.

    Le sultan était un homme relativement petit en taille, mais pas en tour de ventre. Richement vêtu, coiffé du turban traditionnel, il arborait une barbe noire clairsemée de fils d'argent. Il accueillit Lewis par un sourire de bienvenue.

    (Avec la peau plus sombre que ça. Je n'ai pas trouvé mieux.)

    Hakim se pencha légèrement vers l'"ambassadeur" d'Ethanor pour lui chuchoter quelques mots.

    - Faites comme moi si vous ne voulez pas lui manquer de respect.

    Le Tamarien mit un genou à terre et s'inclina respectueusement devant son sultan.

    15
    Mardi 13 Novembre à 21:22

    Lewis ne put s'empêcher d'admirer les lieux. A Ethanor, les lieux les plus riches faisaient très rustique a côté. Il crut même se retrouver dans un autre monde. Un monde où tout allait bien, où les récoltes étaient foisonnantes et que la richesse ne se comptait plus. Un lieu utopique. Mais il en vint bien vite au Sultane, dressé fièrement devant lui et a l'air accueillant. Mais bizarrement, il se méfiait de ce genre de personne. Elles avaient le don de changer d'humeur comme on change de chaussettes. De ce qu'on en disait du moins. 

    Il imita l'homme qui lui avait ouvert les bras a son arrivée, grandement reconnaissant. Il lui lança d'ailleurs un regard pour lui faire comprendre son soulagement d'avoir un modèle sur qui copier pour éviter tout manque de respect envers le chef des lieux. 

    16
    Mardi 13 Novembre à 21:28

    Le tamarien ne le regardait plus. Il attendit que le sultan leur permette de se relever pour prendre la parole. D'abord dans sa langue natale, qu'il traduisit à l'attention de Lewis.

    - Je vous ai présenté comme ambassadeur... mais je suppose que vous aviez comprit ?

    La plupart des ambassadeurs étaient sélectionnés entre autre pour leur capacité à parler efficacement la langue du pays visité. En tant que grand partenaire commercial, le Tamarien était une langue couramment enseignée chez les nobles d'Ethanor.

    17
    Hier à 19:58

    - je ne parle pas un mot de votre langue. Avoua l'espion de Sombreval. 

    18
    Hier à 20:17

    Le dénommé Hakim fronça les sourcils. C'était pour le moins surprenant de la part d'un ambassadeur. Au moins... il allait être utile dans son rôle de traducteur.

    - Hum... C'est à vous. Vous évoquiez tout à l'heure une situation pressante dans votre royaume.

    19
    Il y a 10 heures

    - en effet .

    Il prit une rapide inspiration et se tourna vers le Sultan. 

    - Je me permets de vous prendre votre temps car les affaires a Ethanor vont mal. Très mal. Et nous voulions faire appelle à vous. 

    Il laissa le temps au traducteur de parler. 

    20
    Il y a 8 heures

    Le Tamarien profita du temps laissé par Lewis pour traduire dans sa langue chantante. Le sultan hocha la tête pour l'inciter à poursuivre.

    21
    Il y a 3 heures

    - la guerre est proche, poursuivit Lewis, iminante même. Et plus elle durera, plus le commerce que vous entretenez avec nous ira mal. L'argent va vite partir dans les armés et bien moins dans les échanges. Je veux être franc avec vous comme le serait mon chef : nous avons besoin de votre alliance milliaire pour gagner cette guerre. 

    22
    Il y a 29 min

    A nouveau, Harrik retransmit d'un ton neutre les paroles au Sultan. Ce dernier parla avec animation en Tamarien, puis laissa le temps au traducteur de faire son travail.

    - Son Excellence s'étonne que vous nous jugiez intéressés par vos guerres intestines, qui existent depuis toujours et dont les causes ne nous concernent pas.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :